Detox = intox ?

"Comment faire une cure detox ?" Comme beaucoup de diététiciens, voici une demande que je reçois très souvent après les fêtes de fin d’année. Depuis quelques années, la cure detox prend de l'essor en tant qu'incontournable réflexe purificateur de début d'année, en parallèle avec l'engouement croissant pour la phytothérapie et le jeûne. 

 

 

Première question : avons-nous vraiment besoin de passer par une phase detox après des excès de foie gras, bûches et alcool ? Pas sûr. Notre organisme possède des organes "purificateurs" beaucoup plus puissants que ce que pourraient faire un jeûne, des plantes, des jus ou encore des compléments alimentaires diurétiques. Le foie en particulier joue un rôle central dans le processus de détoxication. Il procède naturellement à une série de réactions chimiques pour convertir les substances réellement toxiques en déchets qui seront éliminés à travers la bile ou les reins.  Ces derniers filtrent quotidiennement plus de soixante fois par jour tout notre volume sanguin !  Nos meilleurs alliés detox sont donc nos propres organes, tout simplement.

 

Vous allez me dire, oui, mais le foie et les reins s’usent avec le temps avec tous ces excès, les pesticides et autres toxines de l'environnement. Faut-il assurer l’entretien annuel de son foie et de ses reins  pour parer à tout risque de défaillance technique ? Ces organes jouent le rôle de stations d'épuration. Notre foie ne retient pas les déchets, mais les transforme en des molécules qu’il évacue hors de l'organisme. Il n'est donc jamais plein de toxines chez les personnes en bonne santé. Seule une pathologie grave comme une cirrhose, hépatite, insuffisance rénale par exemple entravent le travail de ces fabuleux organes. Et à ce moment, pas question de recourir à une cure detox en "free-style", il est indispensable d'être pris en charge par des médecins et une équipe médicale.

 

Maintenant, place à la deuxième question :  si la phytothérapie detox, les cures de jus et d'eau ne semblent finalement pas très utiles, sont-elles au moins sans danger ?

 

Pas toujours. En témoigne un cas rapporté il y a 3 ans dans le BMJ Case Reports. Une Britannique, jusqu’ici en bonne santé, a été hospitalisée en urgence peu après le réveillon de l’année 2015 en raisons de convulsions sévères. Les médecins lui ont diagnostiqué une hyponatrémie sévère, c’est-à-dire un taux de sodium dans le sang excessivement bas. Interrogée, sa famille a livré des détails précieux : après le Nouvel-An, elle avait mis en place une cure de détoxification. Au menu : beaucoup d’eau et d’infusions, mais aussi un cocktail de plantes aux vertus detox. Chardon marie, verveine, sauge, thé vert, racine de valériane... La conclusion est simple : la phytothérapie n'est pas toujours dénuée d'effets secondaires, tout comme l'absorption excessive d’eau, visant purifier le corps. 

 

Et si, finalement, la meilleure detox reposait sur une simple écoute de ses sensations ? Lorsqu'on a mangé plus que d'habitude des aliments gras et sucrés et bu une quantité appréciable d'alcool, nous avons normalement envie de nous tourner vers une alimentation plus digeste : des légumes en soupes et en accompagnements de volaille ou de poissons cuits en papillotes par exemple. Des fruits en desserts et collations éventuelles et pourquoi pas de la compote maison toute chaude sur un peu de pain grillé (plus digeste que frais) de votre boulanger pour le petit déjeuner ou le goûter ? Nous pouvons ajouter 1 ou 2 yaourts quotidiens pour la flore intestinale (pouvant être malmenée aussi par les épisodes de gastro-entérite sévissant l'hiver) et quelques tisanes sans excès, en petit rituel du soir réconfortant par exemple. Associons à ceci quelques ballades de plein air en famille, ente amis ou tout simplement avec son compagnon à 4 pattes favori, et nous avons tout bon !

 

 

Bon, d'accord, il est vrai, ce petit plan "made in bon sens", suivant tout simplement les conseils d'une alimentation équilibrée du PNNS 4 (Plan National Nutrition Santé dont la toute nouvelle version commence être diffusée par Santé Publique France), vend moins du rêve que la boisson turbo detox goût Mojito promettant de perdre 3 kgs en une semaine, sa cellulite, ses rondeurs mal localisées, etc.

Je vous laisse choisir selon vos préférences !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

06 89 10 29 74

© 2017 par Nathalie Somville